Le Core Group composé de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies,.........

Le Core Group composé de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, des Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union Européenne et du Représentant spécial de l’Organisation des États Américains s'est montré divisé sur le départ de Jovenel Moïse lors d'une rencontre déroulée ce lundi 30 septembre dans un hôtel à Pétion-Ville.

Cette rencontre de haut niveau a permis aux représentants de partis politiques et à l'opposition de faire entendre sa voix à la communauté internationale. Le Brésil et les Etats Unis ne seraient pas sur la même longueur que leurs homologues Français et Canadien qui demandent le départ immédiat de Jovenel Moïse. Une proposition que les Etats Unis et le Brésil ne partagent pas. Le leader du KID Evans Paul demande une échéance de 12 mois pour permettre au Président de préparer son départ. Une proposition qui a été rejeté d'un revers de main par les principaux protagonistes. Les Sénateurs Joseph Lambert, Youri Latortue, Edgard Leblanc Fils et l'ancienne sénatrice Edmonde Supplice Beauzile ont insisté sur un départ ordonné et immédiat du chef de l'Etat. Selon le Sénateur Nenel Cassy, la majorité des participants à cette rencontre opte pour un départ immédiat de Jovenel Moïse vu l'état actuel des choses.

Nenel Cassy avance que la population gardera la mobilisation dans les rues pour forcer le Président à la démission.

6 visualizaciones0 comentarios